Avertissement concernant les symboles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avertissement concernant les symboles

Message  Le Secrétaire le Ven 1 Mai 2015 - 21:46

"Symbole" est un mot-piège.!

Etymologiquement, il est issu du grec ancien σύμβολον (sumbolon), dérivé du verbe signifiant "mettre ensemble", "joindre", "comparer", "échanger", "se rencontrer", "expliquer". Ces multiples sens anciens se complètent mutuellement pour nous permettre de nous forger une représentation de ce que peut être un symbole.

La plupart d'entre nous connaissent les panneaux routiers. Ce sont des symboles, puisque par l'entremise du Code de la Route, ils associent un signe simple à un concept plus complexe impliquant à la fois une règle juridique, une information relative à une configuration géographique, un comportement à adopter, une prise de risque en cas de non respect, une tarification en cas d'infraction constatée, etc.

Le symbole n'est pas qu'une représentation imagée. Il s'agit d'une entité abstraite qui interagit avec le monde matériel par l'intermédiaire de notre psyché, consciemment ou non, éventuellement suite à un apprentissage. Ainsi, ce dessin a-t-il un effet dans notre monde réel.:


A sa vue, les conducteurs de véhicules ralentissent et jettent un coup d'œil à droite. Par contre, ce symbole est sans effet sur le comportement des animaux.

Un symbole est rarement univoque, même dans le contexte très codifié de la législation routière, et par ailleurs, plusieurs symboles différents peuvent ramener au même concept. Prenons un exemple simple : un cercle. On pourra l'associer à une voyelle, à la valeur zéro, ou à la valeur un (puisqu'il ne comporte qu'une seule ligne fermée sur elle-même), à la complétude de ce "un" se suffisant à lui-même, mais aussi à la dualité car le cercle sépare son intérieur de son extérieur ! Ce faisant, il peut donc aussi représenter l'individu (sa peau est comme ce cercle, avec un intérieur organique, et un monde extérieur). En parcourant ce cercle, on accède aussi au concept d'infini puisqu'on n'en trouvera jamais une extrémité. Mis en rotation, le cercle représente aussi tous les phénomènes cycliques : le tour de roue, la génération des phénomènes ondulatoires périodiques, la succession des saisons, le cycle de la vie, la succession des réincarnations... Restons-en là car, de ce cercle, nous n'avons pas fini d'en faire le tour !

Cet exemple suffit à étayer notre mise en garde : il n'est pas pertinent de concevoir un dictionnaire des symboles comme un outil de traduction, car l'interprétation d'un symbole reste toujours contextuelle. Donc, lorsque nous découvrons un symbole en Alchimie – et ils y sont tellement nombreux ! – il faut toujours rester sur ses gardes et ne pas tomber dans le piège facile de croire que "ceci" égale "cela", que "tel symbole" représente "tel concept, tel instrument, tel processus" : supposer l'égalité est parfois ponctuellement pertinent, parfois pas ! Le symbole signifie rarement "égale", mais plutôt "comme", ou mieux encore : "à peu près comme" !

Dans ses écrits alchimiques, un Adepte utilise les symboles pour essayer de susciter un mode de perception non plus logique (comme les matheux, avec des "si", "puisque", donc") mais analogique ("comme", "semblable", "similaire"). Le cas le plus évident concerne les principes de base de l'Alchimie dénommés Soufre et Mercure – que tous rappellent sans cesse qu'il ne faut surtout pas les confondre avec les corps chimiques homonymes – mais il en va de même pour la plupart des autres symboles : ce n'est pas "égal", c'est "comme". La Tour Eiffel n'est pas Paris mais pour tous les touristes du monde, cette structure métallique fait immédiatement penser à Paris. L'association d'idées est automatique. Conditionnée, peut-être ?

S'entraîner au mode de pensée analogique est important pour tout étudiant en Alchimie. Mais ce serait un erreur de croire qu'il faille abandonner la pensée logique et ses déductions, car un cerveau n'est complet qu'avec ses deux hémisphères pleinement fonctionnels. Pensées logiques et analogiques sont les deux faces d'une même pièce avec laquelle il faut savoir jongler pour aborder l'Alchimie, car non seulement les symboles y abondent (voire y surabondent !), mais de plus, ils sont contextuels ! Tel symbole, dans un contexte particulier, n’aura pas la même signification quelques pages plus loin dans un contexte autre, et cela rajoute à la confusion... voulue par tous les auteurs traditionnels ! Toujours avec l'arrière-pensée de stimuler une réflexion personnelle et l'émergence d'un mode de perception non conventionnel.

Nous avons vu ci-dessus que la Tour Eiffel symbolise évidemment Paris. Pourtant, vous est-il venu à l'esprit qu'un autre décodage était possible, comme par exemple vous inviter à aller faire un Tour en Eiffel, région allemande, pour y rechercher une Tour précise ? Je Paris que non ! Sourire

Eh oui ! Ainsi écrivent les alchimistes...
Mais puisque vous voici désormais pleinement avertis des pièges que peuvent masquer les symboles, vous pouvez maintenant parcourir le chapitre qui leur est dédié, en n'hésitant pas à remettre en question nos propres interprétations découlant de nos lectures et cogitations, et à vous forger les vôtres par vous-mêmes.
avatar
Le Secrétaire
Admin

Messages : 11
Date d'inscription : 02/02/2015

http://ora-et-labora.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum