La Voie de l'Alchimie chrétienne (Séverin Batfroi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Voie de l'Alchimie chrétienne (Séverin Batfroi)

Message  Montaléchel le Lun 20 Fév 2017 - 12:57

Quatrième de couverture
La toute première étape de la longue histoire de l’alchimie se situe aux premiers temps de l’âge du fer au cours duquel l’homme parvient à extraire les métaux des minerais grâce à des techniques empiriques de fusion. C’est ainsi que le forgeron, ancêtre de l’alchimiste, devient le célébrant des rites d’une religion archaïque qui a perduré dans les pratiques chamaniques. Peu à peu, à travers l’Égypte, la Grèce, le monde arabe, le patrimoine alchimique se développe et se nourrit, pour le bassin méditerranéen, du symbolisme des univers religieux qu’il rencontre et qu’il féconde à son tour par des apports originaux d’une grande richesse.
Longtemps considérée comme un ensemble de rêveries sans consistance, l’alchimie est progressivement sortie de la confidentialité grâce à des travaux universitaires qui ont su en dégager les principales caractéristiques. Histoire des sciences, histoire des religions, psychanalyse, autant de domaines où elle occupe aujourd’hui une place indiscutable.
Dans une société où la quête de sens devient une préoccupation majeure, le temps est propice à un renouveau de la pensée alchimique. C’est ainsi qu’en parcourant son univers symbolique on découvrira une démarche spirituelle d’une grande originalité qui peut être reliée au fait religieux et plus particulièrement, en Occident, au christianisme.

L'auteur.: Grâce à des rencontres déterminantes dans sa jeunesse, Séverin Batfroi s’intéresse très tôt à l’alchimie et à ses apports nombreux dans le domaine philosophique et scientifique. Conférencier, collaborateur de plusieurs revues françaises et étrangères, il est aussi l’auteur d’ouvrages consacrés à l’alchimie occidentale, à son histoire et à ses rapports méconnus avec la tradition chrétienne. «.La voie de l’alchimie chrétienne.» est l’aboutissement de ses travaux dans ce domaine.

Ce livre est plus aisé à lire qu'un ancien grimoire d'Alchimie, car l'auteur nous parle dans le langage d'aujourd'hui. Son érudition ne s'encombre pas d'un langage alambiqué pour nous dresser un parallélisme entre les symboles des alchimistes ayant vécu en Occident chrétien et les symboles et rituels utilisés par les églises chrétiennes. Qu'il s'agisse de décortiquer la Semaine Sainte (qui va du dimanche de Rameaux à Pâques) pour la comparer aux sept étapes de la troisième phase du Grand-Œuvre, ou d'exposer comment les deux principes alchimiques élémentaires (Mercure et Soufre) se sont vus associés à un troisième (Sel) afin de s'adapter à la doctrine de la Sainte Trinité (Père, Fils, Esprit), ou d'indiquer la corrélation entre la passion sur la croix aboutissant à la résurrection du Christ et la souffrance du minéral dans le creuset aboutissant à la Pierre philosophale, S..Balfroi maîtrise son sujet et nous l'expose avec simplicité et clarté.

Ceci étant dit, l'auteur nous détaille-t-il pas à pas le processus de réalisation du Grand-Œuvre.? Non, bien évidemment.! Car, comme il le souligne à plusieurs reprises dans son ouvrage, il est bien malaisé de percevoir quels savoirs authentiques se cachent derrière les symboles employés par les nombreux rédacteurs d'ouvrages alchimiques, puisqu'il est clair que chacun d'eux utilise sa propre grille de lecture. Le symbole employé par l'un ne recouvre pas nécessairement la même réalité que lorsqu'il est employé par un autre.; à l'inverse, une même opération peut se dissimuler derrière des mots très différents, ce qui fait ressembler l'ensemble des ouvrages alchimiques à un effroyable méli-mélo dans lequel la logique se perd…

Néanmoins, S..Balfroi s'y retrouve et nous guide, nous rappelant souvent que les non-dits et les opérations restées volontairement voilées peuvent tout autant être dus à un respect d'une promesse de secret… qu'à l'ignorance.! Méfiance, donc… D'ailleurs, les livres sont-ils vraiment utiles.? S'ils embrouillent l'esprit plus qu'ils ne clarifient, soit ils sont sans intérêt, soit ils servent précisément à déstabiliser les esprits logiques pour les ouvrir à une compréhension alternative du fonctionnement de l'Univers. Dans cet ouvrage-ci, en soulignant les rapports entre les rites chrétiens et la pratique alchimique, c'est précisément sur un chemin d'ouverture que nous conduit S..Balfroi, Non sans sacrifier à l'habituelle tradition de citer les auteurs antérieurs afin de comparer leurs propos pour en dégager des éléments essentiels pour ceux qui aspirent à l'Adeptat et œuvrent en ce sens, tant par le fourneau que par le rituel chrétien.

Le Mercure Dauphinois, 2005, 296 pages.
ISBN : 978-2-913826-57-1
EAN : 9782356621801
avatar
Montaléchel

Messages : 33
Date d'inscription : 03/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum