Zawgyi, l'alchimiste de Birmanie (Jak Bazino)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zawgyi, l'alchimiste de Birmanie (Jak Bazino)

Message  Le Bibliothécaire le Mer 2 Déc 2015 - 15:45



.
Mon Petit Éditeur (2012)
ISBN : 978-2-7483-7835-1
Quatrième de couverture

En novembre 1885, Mandalay, capitale du royaume de Birmanie, est prise par les Anglais. Maung Aung, garde au palais royal, est le dernier des Aris, une secte ésotérique qui veille sur le secret de la pierre philosophale. Fuyant l’invasion, il disparaît pour retrouver le Zawgyi, l’alchimiste immortel qui provoquera l’avènement d’un roi messianique et du prochain Bouddha.

En septembre 2007, Éric Tamino arrive en Birmanie au moment de la "Révolution de Safran", une révolte de moines qui entraîne une répression violente. Témoin d’un meurtre, Éric, se met en quête du sens du tatouage qu’il découvre sur la victime. Ses recherches vont le mener d’aventures en dangers, de Yangon à la "Vallée de la mort", sur les traces de Maung Aung. Poursuivi en pleine dictature militaire par des agents voulant s’emparer de la pierre philosophale avant lui, ses péripéties lui feront entrevoir l’amour, la souffrance et la mort, ainsi que le chemin conduisant à l’Illumination.
Au sujet de l'auteur

Diplômé en sciences politiques, Jak Bazino a vécu plusieurs années en Asie du Sud-est, dont quatre ans au Myanmar. Il a notamment collaboré à la rédaction d’un guide de voyage sur ce pays. Son travail, ainsi que sa passion pour la Birmanie et pour la photographie, l’ont amené à parcourir les quatre coins du pays, lui permettant de découvrir les aspects les plus authentiques et méconnus de la culture locale. Son intérêt pour l’histoire, pour l’ésotérisme et pour le Bouddhisme, l’ont conduit à étudier l’alchimie et les croyances birmanes. "Zawgyi, l’alchimiste de Birmanie" est son premier roman. Il est l’aboutissement de cinq années de recherches et concilie son amour du Myanmar avec celui de l’écriture.
En première lecture, on pourrait se dire que ce roman traite bien peu d'Alchimie.! Et pourtant...

C'est bien une dans une quête spirituelle que se lance le jeune héros, à son insu.! Car s'il s'envole de France pour Yangon (Rangoun), l'ancienne capitale du Myanmar (nom birman de la Birmanie), en proie à des troubles sociaux contestant la mainmise militaire sur le pays, Eric Tamino ne se doute en rien des tourments qui l'attendent. Ce qui devait être un séjour d'agrément dans ce pays qu'il avait autrefois adoré passionnément pour y avoir travaillé un mois va assez rapidement se transformer en aventure. Agréable aventure touristique au début, car il fait la rencontre de Sabai Pyu, une superbe jeune birmane parfaitement bilingue spécialisée en ésotérisme et textes anciens. Alors, lorsqu'ils apprennent que l'héritage sacré d'un ancien zawgyi (alchimiste) est convoité à la fois par des officiers du régime et un responsable d'un service secret étranger, ils n'ont de cesse de traverser le pays, dans un jeu de piste, pour retrouver le lieu où se trouve cet héritage. Chemin faisant, l'amour naîtra entre eux, mais pour un temps seulement, car Sabai Pyu découvre peu à peu la transcendance de son existence, prenant conscience qu'elle est elle-même la seule apte à recueillir l'héritage alchimique.
L'aventure se fera tragique, lorsque les sbires des différentes factions à leurs trousses sèmeront la mort et la torture autour d'eux. Elle se fera ensuite déception lorsqu'Eric verra Sabai Pyu se détourner (physiquement) de lui pour suivre un destin grandiose et secret à la fois.

Ce n'est certainement pas un hasard si le héros de cette histoire se nomme Tamino, comme celui de l'opéra de Mozart La Flûte enchantée. Il s'agit bien d'une quête spirituelle, parfois amère mais porteuse de tant d'espoirs d'évolution vers la Lumière.! C'est en cela que le livre porte bien son titre, car si l'Alchimie semble n'être qu'un banal prétexte à cette "course au trésor", l'évolution psychologique des personnages correspond bien à une transmutation telle que l'Alchimie la promet à ceux qui la pratiquent assidûment.
Le moine leva la main en signe d'apaisement et reprit.:
.
.Quelle que soit votre décision, je ne peux ous aider. La recherche de la pierre est comme celle du Nibbana. C'est une quête personnelle et spirituelle vers l'illumination. Seul celui capable d'atteindre un niveau de conscience supérieur pourra la trouver. Elle se mérite. Et, à ma connaissance, le livre ne contient aucune information en dehors de la rune cryptée.
.
Extrait p. 151
avatar
Le Bibliothécaire

Messages : 110
Date d'inscription : 03/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum